Questionnaire qualité de vie au travail : 4 tendances RH à suivre en 2020

Armé de son questionnaire QVT, le responsable RH se sent aussi confiant qu’un Sherlock Holmes coiffé de son fameux couvre-chef.

Il est prêt à enquêter sur le bien-être de ses équipes ! En guise de loupe, les 52 items de son questionnaire. Aucun doute, avec ça, il va comprendre la QVT dans les moindres détails !

Pour autant, est-ce vraiment grâce à sa loupe et son chapeau que le détective résout les affaires les plus complexes ?

En 2020, l’enquête qualité de vie au travail standard atteint des limites certaines. À l’aube de la nouvelle décennie, le maître-mot des entreprises est la résilience.

Le bien-être au travail évolue trop vite pour n’en observer les indices qu’une fois par an ! Dans un monde où les employés peuvent se retrouver en télétravail forcé du jour au lendemain, les photographies du bien-être capturées par les questionnaires sont rapidement obsolètes.

La nouvelle enquête QVT sera nécessairement agile : des sondages courts, personnalisés, administrés fréquemment et suivis d’actions concrètes.

Le nouveau questionnaire QVT sera nécessairement agile : des sondages courts, personnalisés, administrés fréquemment et suivis d’actions concrètes.

Aussi, dans ce contexte, les questionnaires standards comme celui de l’Anact ou de l’INRS sont comme une super-loupe, mais sans la capacité de déduction du détective. 

Comme si Sherlock Holmes, après avoir observé des empreintes de pas suspectes, choisissait de ne pas suivre leur direction et de laisser le criminel vaquer à ses activités.

Voici les 4 bonnes pratiques à appliquer en 2020 pour transformer vos questionnaires QVT et ne plus laisser filer les responsables du mal-être au travail !

1. L’enquête QVT implique davantage les collaborateurs

Exit, les 50 cases à cocher sans jamais vraiment savoir pourquoi, ni quelles actions (ou inaction) s’en suivront. 

En 2020, l’enquête de qualité de vie au travail est bien plus qu’un état des lieux de la santé en entreprise : elle devient une opportunité de dialogue avec les employés.

Ne traitez pas vos collaborateurs comme de simples répondants. Faites-en de véritables enquêteurs :

  1. Incitez les collaborateurs à participer en annonçant les objectifs de l’enquête de façon transparente.
  1. Ouvrez le dialogue et donnez la parole aux employés : songez aux questions ouvertes pour faciliter la remontée bottom-up des feedbacks et des idées !
  1. Informez les répondants des résultats de l’enquête et conviez-les aux échanges organisés pour la recherche de solutions.

Par exemple, si le questionnaire révèle que le système de reconnaissance du travail est jugé opaque, invitez les répondants à participer à un atelier thématique dédié.

Ou encore, lorsque les collaborateurs expriment une difficulté à accéder à distance à leurs fichiers de travail, proposez-leur un webinar au sujet du télétravail.

Le questionnaire QVT et plus globalement la démarche d'enquête QVT dans lequel il s'inscrit sont des opportunités de dialogues avec les employés.

2. Le questionnaire qualité de vie au travail est digital, agile et user-friendly

L’outil d’enquête QVT idéal répond aux trois objectifs suivants :

Objectif 1 : Administration fréquente des sondages

En effet, la fréquence des interactions avec les collaborateurs-enquêteurs garantit :

  • La mesure régulière du bien-être des équipes
  • La mesure de l’impact des initiatives menées en faveur des conditions de travail
  • La résilience de votre QVT, soit la capacité à itérer, améliorer et rebondir

De plus, le taux de participation aux enquêtes est plus élevé lorsque l’on privilégie des sondages courts mais fréquents aux questionnaires longs.

Objectif 2 : Un contenu adaptable et évolutif

Vous ne poserez pas la même question sur la reconnaissance au travail avant et après votre atelier thématique sur le sujet ! 

D’une enquête à l’autre, le contenu de vos sondages évolue de façon logique pour :

  • y intégrer le suivi des enquêtes précédentes
  • y intégrer les nouvelles attentes des collaborateurs (les nouveaux modes de travail, la quête de sens, etc.)
  • personnaliser les questions selon le contexte économique
  • intégrer les spécificités de votre entreprise et de votre culture

Objectif 3 : Une interface favorisant un fort taux de participation

Le nouveau questionnaire qualité de vie au travail est user-friendly. Une interface simple, une expérience utilisateur agréable… Rien de mieux pour booster le taux de réponse !

Quant aux résultats, s’ils sont délivrés de façon visuelle, ils n’en seront que plus faciles à comprendre et à communiquer.

Au moment de choisir votre outil de sondage, pensez donc UX

Pour atteindre ces trois objectifs, opter pour un outil de sondage numérique semble être une évidence. Le digital simplifie et accélère le processus d’enquête. L’époque des réponses sur PDF collectées au compte-gouttes par email semble bien lointaine !

3. La data au coeur du baromètre QVT

“Certes, Jérome a fait un burn-out, mais Isabelle nous assure que l’équipe fonctionne à merveille.”

Peut-on vraiment évaluer ce qui relève du ressenti, du subjectif ? Peut-on mesurer le bien-être ?

Bien sûr, à condition de déterminer des KPIs objectifs et mesurables pour chaque item à évaluer, puis de collecter les données nécessaires à leur évaluation. 

À noter : La sélection des KPIs pertinents n’est pas la tâche la plus facile. Elle requiert souvent d’y dédier une équipe transversale de collaborateurs. Un petit conseil, rapprochez-vous de votre prestataire de sondage pour bénéficier d’un coup de main !

Avec un outil de sondage numérique, le pouvoir de la data n’en est que plus grand :

  • En quelques clics, administrez vos enquêtes auprès d’un grand nombre d’employés.
  • Le traitement des données collectées est en grande partie automatisé. Plus besoin de 3 mois de travail et d’un BAC+7 en statistiques appliquées pour le réaliser !
  • Les données collectées sont riches, avec une vue du bien-être selon le rôle occupé, l’équipe, le département, l’âge du collaborateur, etc. De quoi approfondir vos analyses au maximum.

Il n’y a “plus qu’à” mettre en place des actions d’amélioration… avant de créer un prochain questionnaire qualité de vie au travail pour en observer les effets !

Une mise en garde, cependant. Si la data est votre alliée QVT, veillez toutefois à ne pas quantifier à outrance les feedbacks de vos collaborateurs et à garder un regard sur le qualitatif

L’analyse manuelle de données qualitatives vous en révèlera souvent bien plus qu’un simple chiffre. À ce propos, l’Anact écrit très justement que “mesurer (compter) n’est pas évaluer (juger de la valeur)”. (1)

Le questionnaire QVT est un outil indispensable pour récolter des données et ainsi mesurer bien-être au travail des collaborateurs

4. L’après-enquête plus important que l’enquête !

Revenons-en au détective privé.

Se met-il sur la piste des malfrats pour le seul plaisir de récolter des indices ? Non ! L’objectif final est de prouver la culpabilité du malfaiteur et de le juger.

Et vous, pourquoi enquêtez-vous à propos de la QVT ? Est-ce pour récolter des données rassurantes pour le département RH ? (si vous lisez cet article, nous supposons que non)

L’objectif final du questionnaire qualité de vie au travail est de transformer l’information collectée en actions. Votre travail d’enquêteur ne s’arrête pas à l’analyse des réponses du questionnaire, mais à la recherche et à la proposition d’actions concrètes à mener.

Nous observons des collaborateurs de plus en plus regardant concernant le bien-être au travail… et toujours plus volontaires pour s’impliquer dans la construction de conditions de travail à leur image. Alors ne vous contentez pas de demander à vos employés un coup de main pour relever des indices… demandez-leur de vous aider à résoudre l’énigme !

L’après-enquête est plus importante que l’enquête. Le meilleur conseil que nous pouvons vous donner à ce sujet est d’y injecter davantage de collaboration et d’intelligence collective.

  1. Après le questionnaire qualité de vie au travail, présentez les résultats de l’enquête aux répondants : points forts, points d’amélioration, les sujets à traiter en priorité.
  2. Organisez des sessions d’échanges et invitez-les à y participer.
  3. Intégrez des collaborateurs dans les équipes en charge d’implémenter les actions et initiatives choisies.
Il est important que présenter les résultats des questionnaires QVT aux répondants afin qu'il se sentent impliqués dans la démarche QVT et qu'ils participent à la mise en place des actions qui en découleront.

Aller plus loin : le questionnaire bien-être au travail, un levier d’amélioration en soi ?

Le bien-être au travail concernant tous les employés, l’enquête QVT est l’occasion de faire tomber les barrières hiérarchiques qui freinent parfois les transformations.

L’essentiel est de comprendre – et faire comprendre – que le questionnaire QVT n’est pas qu’une initiative pour les RH ou les managers. C’est l’opportunité d’initier des conversations à tous les niveaux de l’entreprise et de faire remonter des idées pratiques ainsi que du feedback sur la qualité du management.

En ce sens, l’outil de sondage numérique, contrairement au questionnaire classique ou à l’interview individuelle, réassure les répondants, garantit l’anonymat de leurs réponses et lève les biais liés aux relations hiérarchiques. 

Notre client les Fromageries Bel témoigne par exemple que les sondages Bloom at Work ont débloqué la parole de ses équipes.

Prochaine étape ? Consultez notre guide pour choisir son outil d’enquête ou découvrez l’outil de sondage QVT Bloom at Work :