Pourquoi faut-il demander à vos collaborateurs comment ils se sentent ?

Si vous lisez cet article, vous vous souciez certainement du bien-être de vos collaborateurs. Peu importe vos motivations d’ailleurs : augmenter votre productivité, réduire le turn-over, limiter les risques de burn-out… ou juste faire en sorte que chacun soit épanoui !

Le “care” est devenu un vrai sujet pour les entreprises prospères. Plus que jamais, l’accent est mis sur la considération des sentiments des collaborateurs. Ils sont littéralement l’entreprise : comment pourrait-elle se développer sainement s’ils ne s’y sentent pas à leur aise ?

Demander à vos collaborateurs comment ils se sentent est donc essentiel pour avancer dans le bon sens. Mais pourquoi exactement nous ne pouvons que vivement vous le recommander ?

.

.

Parce que tout va vite en entreprise…

.

… et que ce qui était vrai hier ne l’est plus forcément aujourd’hui.

.

Se reposer sur vos acquis ? Quelle idée saugrenue !

.

Votre entreprise était Top 3 du Classement Great Place To Work en 2019 ? Sincères félicitations, mais ce n’est certainement pas une raison de vous reposer sur vos acquis !

Rester connecté à ses équipes est vital pour conserver un bon engagement, une forte appartenance et des collaborateurs heureux.

Considérez l’épanouissement des collaborateurs comme chose faite est au mieux inconscient… et au pire dangereux : cet état est tout sauf stable ! Votre entreprise est vivante : vous devez rester lié au terrain pour ne pas vous retrouver à planer.

.

Le feedback en entreprise, essentiel pour rester en phase

.

“L’exercice du feedback n’est jamais évident : ni quand on en donne ni quand on le reçoit !” écrivait-on quand on vous parlait de l’importance du feedback. Et ça n’a pas changé… on vous encourage toujours à maintenir un niveau élevé et constant de feedback entre managers et collaborateurs.

Parce que tout va vite, poser les bonnes questions au bon moment et faire les bonnes remarques dès que nécessaire fluidifie les relations. Si vous ne demandez pas très régulièrement à vos collaborateurs comment ils se sentent, vous risquez vite d’être dépassés sur leur sentiment réel, créant un décalage. Ici, mettre en place une culture du feedback peut être génial : tous les 3 mois maximum, avec chaque collaborateur, créez une occasion d’échanger sur son ressenti. Sinon vous risquez vite d’être dépassés sur leur sentiment réel… créant ainsi un décalage.

Au passage, profitez-en pour être généreux en “bravo” et en “merci” ! N’oubliez pas que chaque collaborateur doit se sentir unique : il l’est !

.

.

Parce que chaque collaborateur est unique (et les conséquences du manque de reconnaissance au travail sont terribles)

.

Vous n’imaginez pas sonder “l’équipe” en tant qu’unité, quand même ? Une équipe est un organisme vivant et hétérogène.

S’intéresser aux individus plutôt qu’aux groupes, c’est une manière bien particulière de penser. D’ailleurs en entreprise, c’est un raisonnement relativement récent.

Mais pourquoi est-il si utile de demander à chacun comment il se sent dans son travail, dans son équipe et dans son entreprise ? Parce que le sentiment général reste une moyenne. Et une moyenne (comme toutes les statistiques) a tendance à déshumaniser.

Vous ne vous doutez pas que Hugo commence à perdre pied. Son équipe (le studio de design UX-UI de la start-up) est pourtant très efficace et produit des résultats au top. D’ailleurs quand vous aviez demandé “comment ça allait au studio”, Charlène vous a dit que “c’était top”.

Pourtant, Hugo s’apprête bien à flancher… entraînant avec lui le studio.

Mais vous n’en savez rien. C’est un bosseur, il ne se plaint pas et a envie d’être bien vu pour progresser dans l’entreprise. problème : il est en manque de reconnaissance au travail…

La seule solution pour pouvoir agir vite et redonner sa vigueur à votre UX Designer de talent, c’est donc de lui demander à lui, directement, comment il va.

Hugo est un collaborateur unique. Comme tous les autres, d’ailleurs. Et votre boule de cristal ne vous sera pas d’une grande utilité ici.

.

Parce que vous ne pouvez pas le deviner avec votre boule de cristal

.

Rester en surface et observer de loin ne donne jamais d’indicateurs précis, encore moins quand il s’agit d’humain.

Bien sûr, vous pouvez estimer que 12 % de vos collaborateurs ne se sentent pas épanouis. Peut-être que vous êtes capable de définir de qui il s’agit. Mais pour comprendre pourquoi, il va falloir aller plus loin que la devinette au doigt mouillé…

Votre boule de cristal (votre intuition, pour ancrer cette métaphore dans le réel) peut parfois vous servir. Un bon manager doit se baser sur son intuition dans ses décisions. Mais en ce qui concerne le bien-être au travail de vos collaborateurs, vous ne pouvez le deviner avec justesse sans leur demander. 

Alors vous savez ce qu’il vous reste à faire ! On compte sur vous.

Et le suivi dans tout ça ?

.

.

Parce que le bien-être au travail passe par le suivi

.

Le bien-être au travail émane d’une implication à tous les niveaux de l’entreprise et les collaborateurs doivent être suivis pour rester à jour. C’est l’affaire de toutes et de tous !

Toute démarche d’amélioration du bien-être au travail se fait sur la durée. Ici, rien ne se fait du jour au lendemain !

Bloom et ses outils de sondage peuvent vous aider dans ce suivi. C’est simple, rapide et ultra efficace : prenez le pouls de chaque collaborateur en temps réel à l’aide de sondages courts et réguliers. 

Bonne nouvelle : grâce aux outils de sondage en ligne, demander à vos collaborateurs comment ils se sentent est devenu extrêmement simple.

.

Parce que c’est plus simple que jamais grâce avec un questionnaire sur la reconnaissance au travail

.

Des quizz anonymes et réguliers facilitent l’analyse de l’évolution du bien-être de vos collaborateurs. Vous avez ensuite toute la latitude d’agir dans l’amélioration de leur épanouissement professionnel.

L’ère de la bienveillance en entreprise est-elle proche ?

Aujourd’hui, nous sommes clairement dans l’ère d’une prise de conscience généralisée sur le fait que le bien-être collaborateur devient un enjeu majeur pour les entreprises.

De là à dire que nous entrons dans l’ère de la bienveillance en entreprise, il n’y a qu’un pas que nous ne franchirons pas tout de suite.

Mais justement, demander à vos collaborateurs comment ils se sentent s’inscrit parfaitement dans cette tendance. C’est le meilleur (et le seul) moyen d’être vraiment bienveillant envers vos équipes.

.

Agir sans prendre en compte les attentes ne peut être efficace. Nul doute, les outils comme les sondages en ligne participent à démocratiser cette bonne pratique. Quoi de plus exact qu’un questionnaire de reconnaissance au travail pour sonder précisément vos collaborateurs ?

.

Et si on s’intéressait ensemble à comment se sentent réellement vos collaborateurs ?

Découvrez aussi comment booster l’engagement et le bien-être de vos équipes sur le blog.