Fidélisation des talents en 2020 : enjeux et méthodologies appliquées

Il y a quelques mois, nous vous parlions déjà des grandes tendances pour réduire le turn-over et améliorer la stratégie de fidélisation des talents dans votre entreprise en 2020 ! Mais aujourd’hui, nous nous sommes dit qu’il fallait qu’on aille plus loin, pour vous apporter encore plus de valeur grâce à du très concret. 

Alors plus le temps pour les définitions, les théories et les conseils stratégiques : passons au concret et à la pratique pour que vos collaborateurs soient plus engagés que jamais et que votre stratégie de fidélisation des talents exemplaire vous empêche de perdre vos pépites !

Si certaines règles restent plus que jamais d’actualité, comme la mesure régulière du bien-être au travail pour rester à l’écoute des besoins et attentes des collaborateurs et mettre en place des actions RH adaptées, d’autres méthodologies méritent que l’on s’y intéresse.

Quels sont les enjeux de la fidélisation des talents en 2020 et quelles méthodologies pouvez-vous adopter ?

Les enjeux rh de la fidélisation des talents sont nombreux et évoluent au cours du temps

Fidéliser ses talents plutôt que recruter sans cesse : la stratégie RH gagnante

Si vous avez des connaissances business, vous le savez : l’acquisition client coûte environ 5 fois plus cher que la rétention d’un client actuel.

Dans les RH, la situation est similaire : fidéliser un talent a un coût bien inférieur à l’acquisition d’un nouveau collaborateur. Alors cherchez à réduire au maximum le turn-over, non seulement vous économiserez une somme non négligeable, mais en plus, vous développerez votre entreprise autour de piliers solides : vos fidèles équipes.

Il est donc à la fois moins cher et plus intéressant de retenir et de fidéliser ses talents que de se concentrer en permanence sur l’acquisition et le recrutement de nouvelles personnes.

Voilà donc de bonnes raisons de réduire le turnover en interne. Mais ce ne sont pas les seules : un talent qui reste structure son évolution en lien direct avec l’entreprise. Il acquiert des compétences métiers uniques, des soft et des hard skills qui en font un maillon essentiel de vos équipes et surtout, il co-construit le futur de votre projet.

Alors si avancer ensemble dans la même direction reste indispensable, c’est toujours mieux de le faire avec les mêmes personnes sur la durée. Embarquez vos matelots pour le voyage de leur vie et tâchez donc de les faire rester à bord le plus longtemps possible !

Voyons ainsi 6 méthodologies qui vont vous aider à retenir vos perles rares, afin qu’elles vous suivent pendant une bonne partie de votre périple.

fidélises ses talents a un coût bien inférieur au recrutement et l'acquisition de nouveaux collaborateurs

6 méthodologies pour fidéliser les talents de votre entreprise

Connaître ses collaborateurs, les écouter et évoluer dans leur sens

Il n’y a pas de secret : comme dans toute relation long-terme, la connaissance de l’autre, l’écoute et les compromis sont les clés du succès.

Pour écouter et apprendre à (vraiment) connaître vos collaborateurs, rien de tel que les questionnaires QVT et les enquêtes collaborateurs. L’objectif est de ne laisser personne de côté et les sondages, notamment sur le bien-être au travail, vous permettent de rester en phase avec le ressenti de vos équipes en prenant régulièrement leur pouls.

C’est en ayant ces informations à disposition que vous pourrez agir. De quelles actions parle-t-on ? Par exemple du développement de la culture d’entreprise, de l’implémentation de nouveaux modes travail comme le télétravail ou encore de la mise en place d’un programme d’évolution de carrière adapté en interne.

Mieux comprendre ses collaborateurs, c’est aussi devenir capable de mieux les engager. Après tout, vous entendez parler partout du sacro-saint engagement collaborateur… et ce n’est pas un hasard !

Les OKR pour engager profondément et sur la durée

Non, OKR n’est pas le nom du dernier rappeur à la mode. C’est une méthode inventée par Google pour instaurer un système de suivi des tâches et des objectifs. Sa particularité ? Tout se passe au niveau de l’entreprise, des équipes et des individus. En plus, chacun y a accès et il y a une corrélation directe à des métriques et des résultats concrets.

Les OKR, pour Objective Key Results, ont déjà motivé de nombreux talents à travers le monde. Qui n’est pas enthousiaste à l’idée de surpasser ses objectifs, sans récompenses ni sanctions mais avec des indicateurs de performances qui s’inscrivent dans une direction globale ?

Les OKR ont un objectif majeur : accroître l’efficience et l’efficacité de chaque talent et donc, les motiver à poursuivre l’aventure à vos côtés.

En effet, si le bien-être aide à fidéliser ses talents, la performance saine et le dépassement de soi y contribuent aussi.

si le bien-être aide à fidéliser ses talents, la performance saine et le dépassement de soi y contribuent aussi

La méthode KEEP de Robert Half

Kudos. Empowerment. Excitement. Promotion. Voilà la méthode KEEP du cabinet RH international Robert Half pour optimiser la fidélisation des talents. Mais encore ?

D’abord, il y a la reconnaissance, ou “kudos”. Nous vous le disions dans un précédent article : la reconnaissance au travail est une clé de l’engagement collaborateur. 

Ensuite, il faut mentionner la responsabilisation, ou empowerment. Il s’agit là de faire confiance à vos équipes pour les pousser à s’impliquer dans leurs missions.

L’enthousiasme (“excitement”) vient ensuite apporter son lot de motivation, de bien-être et de bonne ambiance au travail grâce notamment à une positive attitude à toute épreuve.

Enfin, la promotion vise à promettre de belles perspectives d’évolution à chacun de vos talents. Pourquoi s’investir si l’on perçoit son métier comme un “dead-end job” ?

Alors, parés à implémenter ces 4 piliers complémentaires ?

Faire ce que vous savez déjà faire, mais en mieux !

C’est souvent dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes. C’est aussi avec les méthodes que vous connaissez déjà que vous pouvez avoir des résultats exceptionnels sur votre stratégie de fidélisation des talents.

Par exemple :

  • Offrez de la liberté et de l’autonomie en faisant confiance et en responsabilisant davantage vos collaborateurs
  • Récompensez les résultats positifs plutôt que de pénaliser les résultats décevants
  • Ne négligez pas les petits gestes : le “merci” et le bravo” dès que le moment s’y prête, activités de team-building, le tant controversé baby-foot…
  • Boostez la mobilité interne en désignant l’inertie comme l’ennemi : personne ne doit se sentir coincé dans un job sans avenir, sans perspectives d’évolution !
  • Inspirez-vous des méthodes des Google, Facebook et autres grands innovateurs RH : Chez Google par exemple, les décisions RH se basent sur les données collectées par le service « People Analytics », qui utilisent ensuite des algorithmes pour estimer la rétention des talents.

Tout cela, vous connaissez. Alors, foncez !

Ne pas chercher à tout prix à vouloir fidéliser ses talents : paradoxal ? Non, juste contre-intuitif (mais efficace !)

On ne force pas la fidélisation d’un collaborateur, tout comme on ne peut imposer à quelqu’un d’être son ami ou son amant. La réciprocité est de mise, le naturel aussi.

Si vous donnez l’impression de trop vouloir fidéliser vos collaborateurs, cela pourrait être perçu comme une peur de l’abandon. Aux yeux de vos candidats et de vos talents, cela pourrait même susciter des questionnements : avez-vous des raisons légitimes de penser que l’on voudrait vous quitter ?

Au contraire, si vous menez vos actions en toute discrétion, sans montrer que vous désirez à tout prix faire rester vos collaborateurs, cela témoignera d’une certaine confiance en votre marque et en votre entreprise. Inspirez la confiance en ayant d’abord confiance en vous.

Attention donc à ne pas trop en faire, au risque d’amener des effets contre-productifs.

Suivre, comprendre et améliorer le bien-être au travail de vos talents pour mieux les retenir

Le bien-être au travail est entré dans les normes, impossible d’opérer sans le prendre en compte et chercher à l’améliorer. En effet, tout talent d’aujourd’hui souhaite être épanoui en entreprise, d’où l’importance de recourir à des outils de mesure et d’optimisation de ce sentiment. Si les postes de happiness managers fleurissent, ce n’est pas non plus un hasard…

Mais au fond, ce qui importe plus que tout au monde pour des collaborateurs heureux (et donc fidèles), c’est l’équipe et la vision dans laquelle chacun est impliqué et engagé.

Amélioration des process, écoute attentive de chacun, OKR, KEEP… quelle que soit la méthode, les moyens doivent être à la hauteur de l’intention pour obtenir des résultats sur la fidélisation des talents de votre entreprise. Nous n’avons plus qu’à vous souhaiter bon courage, car c’est du travail, mais vous pouvez le faire et nous croyons en vous !