Expérience collaborateur : les rituels où vous ne pouvez pas vous rater

L’entreprise est un lieu qui signe la réussite du vivre ensemble. Et la vie d’un collaborateur est ponctuée d’expériences, de rituels précieux et d’étapes clés. Comment maximiser l’impact de l’onboarding, un moment clé dans l’expérience collaborateur ? Dans quelle mesure prendre en compte les événements de la vie personnelle au bureau ? Que faire lors d’un départ qui signe la fin de l’expérience collaborateur ? Retrouvez nos réponses dans cet article.

.

L’onboarding : l’expérience collaborateur commence avec ce rituel clé

Un onboarding réussi est un onboarding qui a été planifié ! Le nouveau collaborateur qui arrive dans une entreprise n’a aucun repère. Ainsi, plus son intégration au reste de l’équipe sera facilitée, plus il sera rapidement autonome et efficace dans sa prise de poste. 

L’évocation d’un onboarding fait souvent penser aux grands classiques : mail de bienvenue et déjeuner d’équipe avec la le nouveau venu. Mais certaines entreprises ont poussé l’expérience de l’onboarding plus loin pour donner toute son ampleur à cette étape déterminante. 

  • On peut ainsi citer l’exemple de Superprof. A son arrivée dans l’équipe, chaque collaborateur est entièrement libre de son choix de matériel informatique et bénéficie d’un parcours d’intégration dans toutes les équipes pour comprendre le plus rapidement possible les process de l’entreprise et ses enjeux actuels. 
  • L’immersion dans le grand bain est également facilitée par l’onboarding que propose Buffer. Chaque nouveau venu se voit assigné trois mentors. Un leader buddy, l’équivalent d’un manager, un role buddy un collaborateur avec une forte expertise métier et un culture buddy un équipier qui aidera à intégrer la culture de l’entreprise. Avec ces trois soutiens, le nouveau sait qu’il peut compter sur plus d’une personne et hésite beaucoup moins à créer du lien et à poser ses questions.
Planifier l'onboarding d'un nouveau collaborateur permet de faciliter son intégration au reste de l'équipe ainsi que sa prise de poste.

.

Prendre en compte les événements de la vie personnelle

L’entreprise est un lieu de vie à part entière. Il n’est pas rare qu’elle accompagne les collaborateurs à des points clés de leur existence. Les bons comme les mauvais. Qu’on soit dans une équipe très soudé et où des amitiés fortes se sont créées comme dans des lieux où les relations sont plus formelles, il y a toujours une façon de réagir aux grandes occasions. 

Un collaborateur annonce un mariage, une naissance ou même un décès ? De petites attentions peuvent être les bienvenues pour renforcer l’expérience collaborateur. Des petites attentions simples, un bouquet de fleurs de la part de l’équipe, un mot à la machine à café, un mail de félicitation ou de condoléances. Il y a autant de façons de faire que de cultures d’entreprises et de proximité entre les membres d’une même équipe et la façon dont vos équipiers perçoivent vos feedbacks peut varier.

Dans tous les cas, il est souvent souhaitable de laisser un peu de temps à un collaborateur qui vit une situation personnelle difficile. Vous vous demandez bien comment vous rendre compte que Jérôme aide sa femme qui est hospitalisé s’il est timide, s’il n’en parle pas et que malgré votre bonne volonté vous avez mille autres projets à gérer que de passer du temps à tisser des relations profondes avec chaque équipier ? Prendre la température régulièrement peut vous faciliter la tâche. En posant des questions sur le bien-être en entreprise fréquemment comme le propose les quizz de Bloom at Work, vous pourrez cerner l’humeur de vos équipes et agir en conséquence. 

Bloom at Work et ses outils de sondages facilitent l’analyse et le suivi de l’évolution du bien-être de vos collaborateurs.

.

Quand l’expérience collaborateur s’arrête : comment gérer le rituel du départ ? 

Parfois, l’expérience collaborateur s’arrête. Changements de plans professionnels, départ à la retraite, aventure d’expatriation. Les raisons sont nombreuses pour expliquer qu’un collaborateur décide de quitter une entreprise et vivre de nouveaux projets. Néanmoins, l’expérience collaborateur ne s’arrête pas une fois la lettre de démission envoyée. Bien au contraire. Vous pouvez donc organiser un pot de départ, faire des remerciements publics, garder éventuellement contact sur les réseaux sociaux. Mais sans sombrer dans les clichés, fêtez ce rituel de départ dignement. Et souvenez-vous de maintenir la qualité de votre lien. 

Concrètement, vous pouvez :

  • proposer à d’anciens collègues de boire des cafés à l’occasion
  • envoyer un mail pour leur demander de leurs nouvelles 
  • inviter d’anciens collègues à échanger sur leurs expériences 

Considérez qu’une expérience collaborateur se vit tout au long de la relation avec l’entreprise. Depuis la mise en relation initiale, jusqu’au départ et même au delà. Le lien qui s’est créé avec le collaborateur a eu un impact dans son histoire personnelle. Tous les domaines d’activités de la fonction RH sont concernés. N’oubliez pas que vous parlez avant tout d’un humain et non pas d’une ressource humaine. 

.